I never “Chose” my Choices

I have been receiving so many comments from people in Europe (as well as the United States) regarding why I chose to sleep with the director of my modeling agency.
It is so clear to me why I put that part of my life in my memoirs: because I was sexually abused as a little girl by my mother and a male family member, which I also describe in my book.
I felt it was very important for people to understand why we make certain choices. For me, I felt pressured to follow a career where my face would be in the public because I had such low self esteem due to the remnants of sexual abuse in my childhood.

Sexual abuse is so damaging, that it can lead you to make terrible decisions as an adult and affect you in every single area of your life. So for everyone who says, “It was your choice to be a model and to go through the things you went through,” I say to you: it was never my choice to be abused. To be prostituted by my mom as a kid. To be exposed to the things I was in my childhood and I know that in my modeling career the mental health issues I had greatly affected my choices – we always have to look at why people are the way they are.

I hope my memoir will shed a greater light on sexual abuse, mental illness and of course yes, what can happen in the modeling industry but the book is about so much more than that.

 


J’ai reçu tellement de commentaires de personnes en Europe (ainsi qu’aux États-Unis) concernant les raisons pour lesquelles j’ai choisi de dormir avec le directeur de mon agence de mannequinat.
Il est si clair pour moi pourquoi j’ai mis cette partie de ma vie dans mes mémoires: parce que j’ai été abusée sexuellement comme une petite fille par ma mère et un membre de la famille masculine, que je décris également dans mon livre.
J’ai senti qu’il était très important que les gens comprennent pourquoi nous faisons certains choix. Pour moi, je me suis senti obligé de suivre une carrière où mon visage serait dans le public parce que j’avais une si faible estime de soi en raison des restes d’abus sexuels dans mon enfance.

La violence sexuelle est si préjudiciable qu’elle peut vous mener à des décisions terribles en tant qu’adulte et vous affecter dans tous les domaines de votre vie. Donc, pour tous ceux qui disent: «C’était votre choix d’être un modèle et de passer à travers les choses que vous avez traversées», je vous dis: ce n’était jamais mon choix d’être abusé. Être prostituée par ma mère enfant. Pour être exposé aux choses que j’étais dans mon enfance et je sais que dans ma carrière de mannequinat les problèmes de santé mentale que j’avais ont grandement affecté mes choix – nous devons toujours regarder pourquoi les gens sont comme ils sont.

J’espère que mon mémoire éclaircira davantage les abus sexuels, la maladie mentale et, bien sûr, oui, ce qui peut arriver dans l’industrie du mannequinat, mais le livre parle de beaucoup plus que cela.

BFM TV (France) Troubles alimentaires et psychiques: un ex-mannequin témoigne dans un livre

Watch the video here

Regardez la vidéo ici

LCI TV (France)VIDÉO – “Plus je perdais de poids, plus on me disait que j’étais belle” : une ex-mannequin raconte l’enfer de l’anorexie

Watch the video here

Regardez la vidéo ici


 

La Fashion Week vient de s’ouvrir à Paris. Mais ne lui en parlez pas. “Quand j’étais mannequin ici, c’était horrible. J’ai des amies qui y participent mais pour moi, ce n’est rien. Je préfère aller manger un burger, je m’en moque”, lâche-t-elle dans un éclat de rire. Nikki DuBose a pris ses distances avec un univers dans lequel elle s’est totalement perdue. L’ancienne mannequin était de passage dans la capitale française cette semaine pour promouvoir ses mémoires, L’Enfer du mannequinat (Editions du Rocher)…

(continued)

Camellia Menard in Paris

Photos by the very talented Camellia Menard, Paris

XOXO God Bless the World

Nikki DuBose